top of page
Rechercher

Le Sweet Lab

C’est plein d’émotions que je partage avec vous un grand projet sur lequel nous travaillons depuis plus d’un an … La date de cette grande annonce est symbolique! Non seulement nous fêtons aujourd’hui les deux ans de la boutique de Cossonay , mais c’était également le délai pour résilier notre actuel bail commercial.

Rétrospective!

Mon tout premier essai en février 2016 !

[2016]

Je découvre et fais mes premiers essais de biscuits décorés, qui ne sont pas tout de suite une réussite… Avec persévérance (et acharnement ), j’arrive à obtenir des biscuits présentables, qui, publiés sur les réseaux, sont de plus en plus demandés !

[2017]

Cette année-là, tout commence vraiment sérieusement. Je participe à un marché artisanal au mois de juin, sans grande conviction. C’est vrai, la mode des biscuits est plutôt à la saison de Noël …

Visiblement pas seulement, et les visiteurs ont été ravis de découvrir cette nouveauté et en ai été la première étonnée et ravie! J’ai parfois dû expliquer 1-2 choses, (non, ce ne sont pas des savons , ni des aimants à frigo ), que tout était fait main , que nous n’utilisions pas de pâte à sucre , j’ai su résister à répondre aux chuchotements « ça fait un peu cher pour de simples biscuits » et j’ai surtout apprécié les étincelles dans les yeux des enfants , les commentaires positifs et encourageants des adultes « ils sont si beaux qu’on n’ose pas les manger! ».



Puis a suivi en décembre le marché de Noël à Morges, la toute première édition au Château ! Une expérience incroyable, un marché de 8 jours sur deux semaines et pendant la période de Noël, LA saison des biscuits ! J’ai un peu sous-évalué l’effervescence de l’événement… et à la fin de la première semaine, j’ai été tellement dévalisée que je ne savais pas comment j’allais pouvoir tenir les 4 jours de la deuxième semaine …

[2018]


Vu l’effervescence et ma passion grandissante en réalisant que les modèles, les formes, les décorations, et les couleurs sont infinies , je décide de prendre une année sabbatique en août pour prendre du recul et du temps pour envisager la suite .


C’est là aussi que je revois Sophie, une ancienne élève qui me dit être disponible après son voyage en Angleterre en novembre, si j’ai besoin d’aide. Et depuis ce fameux mois de novembre, on ne s’est plus quittées . C’est aussi à ce moment-là que le « je » devient « nous » !




[2019]

À la suite du deuxième marché de Noël à Morges, et après une année de production en colocation de laboratoire, les premiers problèmes se posent: où les clients viennent-ils chercher leurs commandes ? Où stocker tous ces emporte-pièces (qui sont dans mon bureau)? Où stocker tous ces emballages et cartons (qui sont dans ma cave)? Où stocker tous les biscuits décorés et emballés (qui sont un peu partout dans des boîtes dans mon appartement)?! J’entame des recherches pour trouver un local. Je suis estomaquée par les prix des loyers commerciaux et du système de « fond de commerce » ou « pas de porte » . J’élargis mes recherches . Je baisse mes exigences . J’envisage le statut quo… J’ai encore de la place dans ma chambre à coucher, tout compte fait . J’ai une chance incroyable de tomber sur le local parfait à Cossonay . Le cachet de la boutique me plaît immédiatement, la taille est parfaite pour se lancer, le loyer est raisonnable, le trajet depuis Préverenges n’est pas si important . On s’installe gentiment et on ouvre au mois d’avril. Notre fidèle clientèle, mais aussi plein de nouveaux visages , sont au rendez-vous, et nous sommes réellement touchées par ce succès ! Nous participons aussi à la fameuse Expo de Coss en octobre en faisant découvrir notre univers à la population régionale .

En décembre, c’est le grand test: boutique + marché: défi relevé ! Puis, nous nous rendons à l’évidence, j’ai toujours visé la prudence et les petits pas en avant plutôt que de voir trop grand . Mais là c’est l’inverse, nous sentons qu’il devient de plus en plus compliqué de gérer les déplacements entre le labo de Préverenges et la boutique de Cossonay. Nous avons eu la chance de bénéficier de ces conditions idéales à nos débuts, cela nous a permis de tester petit à petit notre fonctionnement et de cerner quels étaient nos véritables besoins. Depuis 3 ans, nous doublons chaque année la production de biscuits, nous doublons donc aussi nos besoins de place et d’infrastructures …

[2020]


En janvier, c’est devenu une évidence qu’il fallait que l’on regroupe toute la production sur un seul site! Malheureusement, et c’est tout d’abord ici que j’ai commencé mes recherches, impossible de trouver un local qui réunissait toutes les conditions recherchées à Cossonay . Puis, avec le Covid-19, nous avons stoppé net toutes nos recherches et projets, ne sachant pas où cette pandémie allait nous mener . Depuis le mois de mars, nous avons malgré tout continué d’avancer, parfois à l’aveugle, parfois difficilement, mais toujours de manière positive et combative.

Cela a porté ses fruits , car enfin, au mois de décembre, nous trouvons le local idéal! Après plusieurs heures de calculs, de plans, de devis, de réflexions, nous sommes enfin prêts à nous lancer dans un projet qui devient finalement concret !


[2021]

Nous nous installerons donc cet été, dans de nouveaux locaux à Ecublens situés sur 3 étages pour une surface totale de 144m2 ! Nous aurons au rez le laboratoire de production et une espace vente. À la mezzanine se dérouleront les ateliers que nous pourront enfin réorganiser, et au 3e étage se trouvera tout le stock et plein de place de rangement ! Vous l’aurez compris, nous ne pouvons malheureusement pas nous permettre de garder en parallèle la boutique de Cossonay, même si je me suis accrochée à cette idée pendant longtemps, car je suis sentimentalement très attachée au lieu et aux personnes qui nous on fait confiance et nous ont rendu visite durant ces deux ans !


Cela aura été un bonheur de pouvoir débuter dans de telles conditions d’accueil et de soutien ! J’espère vivement que vous trouverez le chemin jusqu’au Sweet Lab d’Ecublens ! Un énorme merci à toutes les personnes qui ont beaucoup compté pour l’élaboration de ce projet, qui m’ont soutenue, elles se reconnaîtront . Le plus grand des mercis va bien sûr à toute la Sweet Team qui mérite d’avoir un local spacieux et fonctionnel, à la hauteur de leur engagement et de leur travail en or .

165 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


😋 Ma famille et moi avons découvert votre entreprise l'été passé grâce à ma fille qui raffole de vos créations !

Cossonay, c'est aussi, pour nous qui habitons Genève, l'occasion d'une balade en famille, ou lorsque je pars seul à moto, d'une petite pause le temps de choisir quelques magnifiques et délicieux biscuits à ramener à la maison. Toujours bien accueillis chez vous, nous ne manquerons pas de passer à Ecublens, mais sans doute aussi aujourd'hui une dernière fois à Cossonay 😉 !

Nous vous souhaitons beaucoup de succès pur cette nouvelle étape. 😋


Jean-Louis

Like

Blog

bottom of page